Skip to main content

Actus des réserves

Dernière mise à jour :

Ce 22 juin 2022, aux Bois de la Drève, entrée en scène de 14 chevreaux dans le tout nouvel enclos.

Juin 2022, panneaux didactiques

Durant la semaine du 8 juin, notre équipe a placé des panneaux didactiques le long des réserves naturelles qui n'en disposaient pas encore. En tout, sept panneaux ont été installés en bordure des réserves de La Falie (1 panneau), de Roncine (2p), du Bois de la Drève (2p) et des Adrets de Romont (2p).

Très peu de textes sont repris sur les panneaux mais un QR code permet d'accéder à plus d'informations.

Merci de les respecter.

Janvier 2022 : On restaure les pelouses calcaires des Adrets de Romont

Durant ce mois de janvier, d’importants moyens ont été mis en œuvre pour restaurer un peu plus d’un hectare de milieux rocheux ensoleillés dans la réserve naturelle des Adrets de Romont, entre le hameau de Petit-Modave et le Pont-de-Bonne, en rive droite de la Bonne. Effectués en zone Natura 2000, ces travaux sont financés dans le cadre du Programme wallon de développement rural (https://www.wallonie.be/fr/demarches/participer-au-programme-wallon-de-developpement-rural-2014-2022#enbref).

Ces milieux rocheux ont vu leur surface se réduire à peau de chagrin suite à la déprise agricole et l'abandon des pratiques agropastorales au début du 20ème siècle. La zone mise en lumière en ce début d’année a été choisie pour ses roches calcaires affleurantes, avec de nombreux éboulis et interstices, et sa très bonne exposition, de même que le caractère récent de la recolonisation par les arbres et arbustes.

La présence d'un beau cortège d'espèces reliques de ces milieux ensoleillés a également guidé ce choix: mélique ciliée, seslérie bleuâtre, hélianthème jaune, rosier pimprenelle, etc. Du côté des animaux, on peut citer la présence du lézard des murailles et de la coronelle lisse, tous deux strictement liés aux rochers ensoleillés. Pour ces espèces, la restauration de cette zone ouverte constituera un relais de choix entre d'autres zones favorables, comme le rocher de Romont et le Thier de la Croix, les rochers de Pont-de-Bonne etc...

Il peut paraître choquant de couper de nombreux arbres et faire appel aux engins de génie civil pour « recréer » des milieux de vie favorables à des espèces sauvages menacées. Mais face à la vitesse de disparition de ces milieux, il faut être prêt à nous donner les moyens d’agir efficacement.

Par ailleurs, sur les 7,5 hectares de réserve naturelle des Adrets de Romont, près de 6 hectares seront maintenus en réserve intégrale, sans intervention si ce n'est des interventions liées à la sécurité sur les chemins, ne sera réalisée. La dynamique forestière va pouvoir s'y exprimer en toute spontanéité.

Après ces gros travaux, les espèces des milieux calcaires secs et ensoleillés, vont rapidement recoloniser la zone. Même si ce projet vise plutôt des espèces végétales et des reptiles, certaines espèces d’oiseaux devraient aussi bénéficier de cette restauration, citons notamment les fauvettes, les rougequeues, ou encore le bruant jaune.

La seconde partie des travaux consistera en la pose de clôtures, qui permettront l’accueil périodique d’un troupeau de chèvres et moutons dès cet été.

Des panneaux didactiques seront aussi placés aux endroits bien visibles (Rue Campagne, Rue Ravine et en bordure du Ravel).

Extrait du journal télévisé de RTC Liège du 8 février 2022 --> Ici.

Bientôt une nouvelle réserve en Condroz ? OUI !!

Les Fonds de Tillesse à Tinlot

Nous sommes officiellement propriétaire des Fonds de Tillesse à Tinlot depuis ce matin, le 14/01/2022 !!! 

Nous avons le plaisir de vous annoncer, si vous ne le saviez pas encore, que la zone humide d’Abée-Tinlot, dont je vous parlais précédemment, a pu être acquise par Natagora, grâce au soutien de la Fondation Roi Baudouin, du fonds des volontaires de Natagora et du cofinancement du SPW. L'ensemble fait environ 3,6 hectares.

Grâce aux contacts d’un de nos membres inlassablement actif dans la recherche de nouveaux projets,  nous avons eu l’occasion d’acheter une zone humide d’environ 3 ha, avec un petit ruisseau, au milieu du Condroz, dans une commune pauvre en site protégé.

Ce terrain est bien connu des ornithologues locaux qui y ont déjà fait de belles observations, en succédant aux chasseurs de sarcelles !  Le projet est d’y agrandir le petit plan d’eau jusqu’à environ 1 ha et de conserver le reste en zone humide, deux  milieux favorables aux haltes migratoires d’espèces intéressantes.

Voir l'onglet "Nos réserves", "Fonds de Tillesse".

 

Novembre 2021 : Placement d'une clôture au Bois de la Drève

Dernières nouvelles de la réserve naturelle du Bois de la Drève à Pailhe : une clôture a été fraichement installée.

Entrée en scène des biquettes de la chèvrerie de Borlon en juillet prochain !

Découverte du Bois de la Drève, une nouvelle réserve ? OUI !!

Ce samedi 27 juin 2020, les membres de la régionale condrusienne de Natagora ont eu la surprise de découvrir une toute nouvelle réserve, fraîchement sortie de terre.
Le Bois de la Drève, situé entre le village de Pailhe et le château de Modave, est un site particulièrement riche, principalement d’un point de vue botanique. Il dissimule en son sein une carrière désaffectée où on exploitait le petit granit (roche calcaire) jusqu’en 2018.
Le chêne et le frêne sont les essences dominantes de la forêt, tandis que les épicéas et mélèzes se mêlent aux feuillus. Quelques mares, menacées par les passages récurrents des suidés, abritent tritons et grenouilles.
La flore en bordure du cratère est particulièrement intéressante : certaines fleurs assez rares s’y développent en toute discrétion. Pas moins de quatre espèces d’orchidées y ont été observées ce samedi par les naturalistes ébahis.
Inutile de rappeler que toutes les orchidées indigènes sont intégralement protégées dans notre pays (loi du 12 juillet 1973 sur la conservation de la nature).
Il ne faudra pas manquer la première visite ouverte au public, car la réserve du Bois de la Drève vaut le détour… La b-a-s-e ne manquera pas de vous en informer.

Voir au chapitre des réserves.

Journée Porte ouverte à Roncine le samedi 22 mai 2021

Non ! La drache nationale ne tombe pas que le 21 juillet, le 22 mai aussi !

C’est donc sous une pluie battante que 14 personnes se sont retrouvées à  la réserve de Roncine pour apprendre à mieux connaître ce qu’est la gestion d’une réserve, la stratégie et les actions que cela demande.

Fred était notre guide et nous explique :

  • L’évolution de l’environnement de la vallée du Houripont sur les 200 dernières années (de forêt, broussailles et petites prairies à immenses cultures intensives).
  • La problématique des ruisseaux qui, par facilité, ont été rendus rectilignes (débit, creusement du lit).
  • Le nettoyage régulier des mares (curage) et l’élimination des végétations excédentaires par des Amours blancs (carpes chinoises ne se reproduisant pas sous notre climat, trop froid).
  • L’acquisition-location des réserves, les choix à faire dans la gestion d’une réserve (laisser pousser en vrac, couper de manière sélective, raser et laisser revenir, planter une haie) et l’organisation des gestions d’entretien régulières.
  • La richesse de l’environnement de la réserve (mares, prairies, haies, bois).
  • Et, suivant les saisons, la présence d’une faune variée : Bruant jaune, Fauvettes, Rousserolles, Chouette chevêche, Buse variable, Hibou moyen-duc, Chouette hulotte, Epervier, Faucon hobereau, Héron cendré, Poule d’eau, Canards colverts,  Couleuvre à collier, Grenouilles vertes, Crapauds et bien d’autres.
  • Sans compter les papillons et libellules.
  • Les participant(e)s ont pu aussi observer une couleuvre à collier sous la tôle prévue à cet effet.

Fred avait alors le plaisir de nous annoncer l’extension de la réserve avec un terrain boisé le long du Houripont vers l’aval. Des choix à faire et du travail en perspective.

Vers 10h45, la pluie nous quittait enfin nous permettant de baisser nos capuchons.

Les participantes (présentes en majorité) et les participants posaient beaucoup de questions sur les sujets évoqués mais aussi, plus classiquement, sur les plantes et arbres rencontrés et sur les chants entendus.

Vers 12h30, nous nous sommes quittés sous le soleil et enchantés de cette matinée intéressante.

Infos supplémentaires :

  • Sur les journées Réserves Naturelles Portes Ouvertes ? RNPO.
  • Sur Roncine ?  Plaquette.

Présents pour Condroz Mosan : Frédéric Degrave (Commission de gestion des réserves de Condroz Mosan), Michel Collard, Philippe Bertrand.

Avril 2021, Enfin !

Les actions entreprises il y a plus d'un an (merci la Covid) se concrétisent.

Les 10 et 17 février 2019 : Visites de réserves

Ces visites  font partie du projet de création d’une commission des réserves situées sur le territoire de la Régionale, initié par Frédéric Degrave. L’objectif est d’intéresser les participants à la gestion des réserves et de leur donner envie de s’engager activement dans cette gestion. Les tâches sont multiples allant du débroussaillage à la gestion administrative.
 
Le 10/2 à Modave aux coteaux de la Bonne.
 
Le 17/2 à Roncine, dès 10 heures, Frédéric a montré aux 8 personnes présentes les derniers travaux accomplis pour éclaircir les mares. Le résultat obtenu a ravi les visiteurs.  Il nous a aussi parlé d’un projet d’extension de la Réserve : un terrain appartenant à La Fabrique d’Eglise et un autre à un propriétaire privé.
 
De plus, une caméra a été installée pour filmer les « visiteurs » …. Fred nous fera parvenir le petit film obtenu.
 
A cette occasion, il nous a également mis au courant d’un arrachage sauvage de 1.5 kil de haies à Outrelouxhe pour lequel Natagora ainsi que la commune de Modave sont  intervenus. Articles dans la presse et conférence de presse ce 22 février.
 
Ne manquez pas de consulter Obervations.be afin de voir les différents oiseaux qui fréquentent cette réserve.

Présents pour Condroz Mosan : Viviane Thelen, SolangeVerdin,  Rémi Neale, Albert Baillen et Michel Collard.

Octobre 2018 : Actus des réserves

Aux Coteaux de la Bonne, un bail emphytéotique a été signé pour constituer une nouvelle réserve d’une superficie d’environ 10 Ha comprenant des éperons rocheux et des prairies. Des travaux sont à prévoir, notamment la plantation de haies (500m).

Le 3 Juin 2018 : Inauguration de Roncine

Le 14 Mars 2018 : Rachat de la réserve de Roncine: ON Y EST! C'EST FAIT!

Le 3 juin 2018, Natagora avait invité tous les donateurs du projet Roncine à une visite « découverte » de la nouvelle réserve. Ce sont près d’une centaine de personnes qui ont ralliés Fraineux dès 10 heures du matin.


Bien avant, les volontaires de Natagora avaient préparés cette visite : organisation de la matinée, fournitures, installation de tables et bancs, préparation des apéritifs de bienvenue et des petits en-cas les accompagnant.

Nos invités, divisés en 4 groupes guidés par Solange, Viviane, Dominique, Sébastien et Fred, ont ensuite pu passer deux bonnes heures dans la réserve sous le soleil, suivant la bonne tradition établie cette année.
Chacun a ainsi pu découvrir la riche biodiversité de la réserve.
Un des objectifs de protection du site est la population importante de couleuvres à collier : la mascotte ! Nous avons parlé des besoins de ce reptile : pas de pâturage, végétation herbacée haute, structures pour thermorégulation, abondance de proies type grenouilles, présence de ronciers, de tas de bois et de foin. 

Nous avons aussi pu admirer les libellules autour des mares, ainsi que la végétation luxuriante dont des espèces rares (par exemple : les  joncs des chaisiers).

La partie boisée (conifères et feuillus) nous a charmé par son ambiance forestière et la présence d’oiseaux typiques de ce milieu.
Nous avons insisté sur l’intérêt du bois mort, sur pied ou à terre, pour les décomposeurs, source de nourriture pour une foule de prédateurs tout en montrant la diversité des essences forestières (frênes, érables, merisiers, bouleaux, chênes pédonculés, épicéas, mélèzes, noisetiers, peupliers ….).

Plusieurs participants se sont dits prêts à participer à un nouvel appel à dons pour acquérir quelques hectares supplémentaires… Affaire à suivre.
10 personnes sont intéressées à recevoir notre newsletter et à participer aux  activités de notre Régionale.

Au retour, le petit apéritif champêtre attendait les participants. Il fut hautement apprécié par tous.
Les interventions des visiteurs sur les réseaux sociaux nous laissent penser que chacun est ensuite rentré content à la maison.
Présents pour Natagora et la Régionale Condroz Mosan : Viviane Thelen , Solange Verdin, Marie-Charlotte Alvarez, Marie-Luce Preys, Remi Neale, Albert Baillien, Fred Degrave, Dominique Peeters, Baudouin Oldenhove, Sébastien Pirotte et Philippe Bertrand.

Un tout grand merci aux 526 généreux donateurs!
Une visite guidée est prévue pour eux. Ils seront prévenus par un courrier personnalisé avec les détails de l'organisation. L'inauguration aura lieu le dimanche 3 juin 2018. Nous vous attendons à 10h00 au dessus de la Tige des Fossettes à Fraineux (4550 Nandrin).

Vous désirez obtenir plus de renseignements sur la réserve ou apporter votre soutien à l'entretien de cette réserve en faisant un don? Alors, consultez notre plaquette et notez nos coordonnées et la communication dans le formulaire de fin.

Partager sur :Email

Soutenez Natagora

Vous aimez la nature ? Aidez-la !

Participez avec Natagora à la préservation de l’environnement en Wallonie et à Bruxelles. Apportez votre voix à la nature en devenant membre de Natagora et soutenez activement nos actions en rejoignant notre groupe de volontaires.
 

JE DEVIENS MEMBREJE VOUS REJOINS

Faire un don

Vos dons rendent possibles toutes les actions de notre groupe de volontaires en faveur de la biodiversité. Déductibilité fiscale à partir de 40 € de dons par an.

JE PARTICIPE